2019 : nouveau monde

           nouveaux besoins, nouveau métier

 

 

 

Si vous avez 5 minutes, voici quelques unes de mes réflexions des derniers mois...

Sans autre prétention que de partager ce qui est maintenant mon choix personnel et ses fondements...Et si cette orientation relevait votre attention ou adhésion :

Bienvenue à bord!!!

 

 

... J’ai longtemps cherché la voie sur laquelle je pouvais m’exprimer le plus : celle qui mobilisait le plus de mes acquis de tant d’années de terrain, celle qui était une vraie réponse à de vrais besoins de personnes en recherche de dépassement, et celle qui me rendrait en retour le plaisir d’enfin avoir trouvé le métier de tous mes métiers.

 

 

J’ai, depuis plus de 35 ans, conseillé, formé, coaché beaucoup de personnes : porteurs de projet, jeunes diplômés, créateurs d’entreprise, chômeur longue durée, cadre ou patron d'entreprise ou d'institution, sénior en recherche de rebond ou salarié face à l’usure professionnelle. Point commun entre tous : un besoin de soutien en situation difficile. Et une grande humilité pour avouer ou s'avouer avoir besoin de soutien. On me demandait toujours un conseil ou une formation ou un accompagnement. Jamais les 3. En tous cas jamais ensemble, non pas parce qu’il s’agissait de problèmes différents mais simplement parce qu’on avait l’habitude de les aborder, les financer et les traiter un par un, un après l’autre, un sans l’autre…

Et c’est bien là l’erreur qui me saute aujourd’hui aux yeux. En réalité chacun avait besoin des 3 en même temps :

  • un peu d’avis tranché car la vie, la vraie, ne met pas les questions en rang serré, en file indienne, à la queue leu leu mais les laisse apparaître à tout heure, dans tous les ordres et simplement sans ordre ! C’est la partie CONSEIL : un avis construit, solide, engagé car né de l‘expérience et de la compétence.
  • un peu de transmission car la progression s’est inscrite parmi les exigence  de l’emploi : renforcement permanent et ciblé des capacités et compétences. C’est la partie FORMATION : par des pros, pas des profs. Le pro c'est celui qui sait parce qu'il a fait. Le prof c'est celui qui sait parce qu'il l'a appris.
  • un peu de de méthodologie, ces techniques qui apprennent à apprendre, à décider et à faire. C’est la partie COACHING, un terme que j’hésite à utiliser car trop chargé de tout et de rien : je parlerai d’accompagnement individualisé visant la mise en autonomie.

Les 3 en même temps ou du moins dans le même temps : le bon apport, à la bonne personne et au bon moment.

 

 

Voilà là où je crois pouvoir apporter le plus : en partageant mes retours d’expériences, en éclairant les situations apparemment si obscures, en aidant à la prise de décision au moment le plus précieux, celui où le doute est là et paralyse.

 

Alors voilà le métier qui me parait le plus proche : guide de haute montagne. Une métaphore en trois mots-clés :

 

  • GUIDE, cinq lettres au sens fort : le Guide, on lui fait confiance car il sait, parce que c’est un pro ; il accompagne, il sécurise, il oriente et permet d’atteindre le sommet. Il ne fait pas à votre place mais il vous permet de faire.
  • HAUTE MONTAGNE : "haute" mais "à la hauteur de chacun", car à chacun ses sommets et à chacun ses limites ; la "montagne" car l’obstacle qui se dresse face à tous, qui est "au-dessus", "plus haut", "là-bas"; et parce que grimper c’est monter, se hisser, se révéler, se dépasser, donner le meilleur de soi-même.

Je serai donc bien "Guide de Haute Montagne", prêt à accompagner avec ma boite à outils pleine de tout ce qui sera nécessaire pour grimper là-haut, là où je veux et je peux aller !

 

Si cela vous dit : en avant !

 

 

un nouveau métier : CONSEIL-FORMATEUR-COACH